L’année 2019 une récolte de miel catastrophique : les abeilles en France sont en état de famine !

par Administrateur le 22 juil. 2019 à 10h04
Qu’on se le dise l’année 2019 est une année « noire » pour les abeilles. L’alerte canicule mise en place pour les hommes pourrait l’être également pour les abeilles. La récolte de miel 2019 sera catastrophique et même pire la famine menace les colonies. Mais que se passe-t-il ?
 
 abeilles gardiennes devant l'entrée d'un ruches-photo-macro
 
 

Le dérèglement climatique affame les abeilles

Le miel récolté par les apiculteurs est le surplus produit par les abeilles qui est stocké dans des hausses spécialement prévues à cet effet. On doit impérativement laisser aux abeilles les réserves qu’elles se constituent dans le corps de la ruche : c’est leur garde-manger
 
Mais lorsque les abeilles ne trouvent pas de ressources en nectar et pollen suffisants dans un rayon de 3 à 6 km autour de la ruche, elles subissent un état de stress alimentaire provoquant l’affaiblissement de la colonie et parfois sa disparition. Les abeilles meurent de faim !
 
Les conditions climatiques de ce printemps 2019 ont été pourries … archi pourries. Trop d’humidité, beaucoup de vent, peu de soleil sont autant d’éléments néfastes à la production de nectar pour toutes les fleurs. Les abeilles ont travaillé pour leur propre survie sans pouvoir « stocker » de miel pour les apiculteurs. Autant vous le dire de suite, si vous voulez acheter du miel d’acacia français et non coupé avec du fructose ou autre miel de provenance douteuse soyez vigilant et n’hésitez plus à demander des garanties
 
 
idee cadeau pour vos invités- des petits pots de miel personnalisés
 
 
Mon Petit Pot de Miel a créé des partenariats avec des apiculteurs indépendants qui nous donnent régulièrement des informations sur la situation des miellées en cours. Tous les miels que nous leur achetons sont analysés par un laboratoire indépendant permettant de valider l’origine et la qualité du miel. Les comptes rendus d’analyses sont mis à disposition sur notre site.
 

 
Il faut nourrir les abeilles mais pas que …

 
Et la folie climatique continue : après un printemps de misère, voici un début d’été étouffant. Les arbres, les feuilles et les fleurs sont déjà asséchés. Et en plus la biodiversité des plantes à la disposition des insectes pollinisateurs se réduit d’année en année. Les abeilles pourront peut-être butiner pour leur propre réserve d’été mais les apiculteurs ont sonné l’alerte et doivent déjà nourrir leurs colonies.
 
Même si les abeilles ne sont pas des animaux d’élevage, l’apiculteur doit s’assurer que ses ruches ont des réserves de miel suffisantes pour passer l’automne et l’hiver. Suite à la raréfaction des variétés de fleurs, la pratique du nourrissement en apiculture est devenue malheureusement une nécessité. Cela consiste donc à apporter, si nécessaire, du sirop ou sucre candi pour fortifier une colonie faible   et compenser les réserves pendant la mauvaise saison.  Mais justement, la mauvaise saison ne devrait pas commencer début juillet !
 
Et le pire dans un épisode de sécheresse est de constater une situation de stress hydrique chez les abeilles. Le manque d’eau à proximité du rucher est également une cause de mortalité.
 
 
abeilles butinant un trèfle sur une pelouse non tondue 
 

SOS Abeilles en danger : Alors que faire à notre niveau ?

 
Tout le monde peut prendre des initiatives simples et qui donneront une chance aux abeilles de continuer à produire du miel :
 
- Faites pousser dans votre jardin ou même dans un bac des plantes mellifères 
- Laissez pousser les trèfles de la pelouse de votre jardin (réhaussez la lame de votre tondeuse)
- Laisser les pissenlits fleurir : cette plante est très bénéfique pour les abeilles
- Eviter de planter des arbustes tels que les lauriers roses qui n’intéressent que les pucerons
- Mettez à disposition des petites coupelles d’eau propre, à renouveler régulièrement, avec des cailloux au milieu pour que les abeilles puissent se poser dessus sans se noyer. Mais attention aux nids de moustiques : dans certaines régions, face à la prolifération du moustique tigre, ce geste est interdit. 
 
Ce qui est bon pour les abeilles est bon pour les hommes.
 
Miellement vôtre
L'équipe de Mon Petit Pot de Miel 
 
abeille butinant un hortensia-photo-macro 
0 commentaire
Aucun commentaire
Ajouter votre commentaire
Nom  
E-mail  
Commentaire  
 
Saisissez ce code