Vrai Bourdon et Faux Bourdon : 2 insectes bien différents

par Administrateur le 26 mai 2020 à 11h03
Vous avez tous un jour observé un bourdon, ce petit insecte maladroit, qui à partir du printemps, vole de fleur en fleur, avec un petit bruit de moteur diesel. Mais, si, il est gros, poilu, bruyant et strié noir et jaune avec les fesses blanches. C’est bon, vous l’avez maintenant… C’est lui le vrai bourdon alias Bombus Terrestris en latin. Mais alors pourquoi désigner le mâle de la famille des abeilles comme un faux bourdon ? Entre le vrai et le faux bourdon quelques explications s’imposent …
 le vol du bourdon ou les ailes du vrai bourdon_le vrai bourdon est un pollinisateur Crédit photo Mon Petit Pot de Miel
 Détail des ailes d'un bourdon - Crédit photo : Mon Petit Pot de Miel
 
 

Pourquoi y a-t-il un vrai et un faux bourdon pour designer ces deux insectes ?

Nos amis anglophones, pour distinguer ces deux insectes, ont fait preuve de pragmatisme en donnant des noms distincts. Le « vrai bourdon » est appelé « Bumble Bee » qui peut se traduire par « l’abeille qui bourdonne ». Alors que le faux bourdon est désigné par le terme de « Drone ». Son vol est associé à un bruit assez sourd et grave, qui peut effrayer nos congénères atteints d’apiphobie. Pour la petite histoire, savez-vous comment s’appellent les robots-avions sans pilotes ? Des DRONES, et pourquoi ? A cause du bruit sourd et bruyant qu’ils émettent… comme le vol du bourdon ( hommage à Rimsky-Korsakov
 
 
le faux bourdon (l'abeille mâle) a l'entrée de la ruche  L'abeille mâle (le faux bourdon) a l'entrée de la ruche
 
 

Comment reconnaître le « VRAI BOURDON » du « FAUX-BOURDON » ?

Le vrai bourdon est un insecte rondouillard d’environ 20 à 22 mm.  Avec son corps trapu et recouvert de longs poils il vole en zigzag incertain avec ses pattes arrières qui semblent traîner sans vie. Mais détrompez-vous, c’est un excellent « pilote » et c’est surtout un butineur hors pair.  Il fait partie des pollinisateurs indispensables à la reproduction des fleurs, fruits et légumes. Mais, soyez rassurés, le bourdon n’est pas de nature belliqueuse. Equipé d’un dard, il n’en fera usage qu’en dernier recours : par exemple agression de son nid ou faux pas d’un bipède à son encontre.
 
 
Offrez du miel à vos invités comme petits cadeaux personnalisés 
Qu’en est-il du faux-bourdon alors ? Le faux-bourdon est le nom donné à l’abeille mâle d’Apis Mellifera. Il s’agit de l’abeille domestique qui est élevé par les apiculteurs pour la production de son excellent miel !  Comparé au vrai bourdon, l’abeille mâle est d’une corpulence plus petite mais plus allongée. Son système pileux de couleur marron brun est moins dense et il est totalement inoffensif puisque dépourvu de dard. Le seul point commun de ces deux insectes est le bruit particulier de leur vol quoi que celui de l’abeille mâle soit plus discret.  Donc, le « vrai bourdon » et le « faux-bourdon » n’ont aucun lien de parenté en matière d’espèces et pour autant, ils appartiennent à la famille des Apidae (abeilles, bourdons, abeilles sauvages…) de l’ordre des hyménoptères. 
 
une abeille sauvage butinant des fleurs crédit photo Mon Petit Pot de Miel Abeille sauvage - Crédit Photo : Mon Petit Pot de Miel
 
 

Contrairement au vrai bourdon, le faux bourdon n'est pas un pollinisateur 

Le faux-bourdon est donc l’appellation de l’abeille mâle qui peut se justifier par ses caractéristiques physiques qui diffèrent de celles de l’abeille ouvrière (la femelle). 
 
Tout d’abord, le volume de son corps est plus conséquent que celui des abeilles ouvrières. Son abdomen est plus trapu et son poids est quasiment deux fois supérieur à une ouvrière. Autre signe distinctif et le plus visible, ses gros yeux noirs : la taille de ses yeux est deux fois plus grande que celle des ouvrières ou même de la reine des abeilles. 
 
La différence majeure du faux bourdon par rapport aux abeilles ouvrières est son incapacité à polliniser les plantes. Dame nature ne l’a pas dotée d’une langue assez longue pour aller butiner !. Autrement dit, il est incapable de participer aux travaux de récolte de pollen ni même de nectar nécessaire à la production du miel. Il n’est pas non plus doté de glande cirière donc il est totalement incompétent dans la fabrication des alvéoles de cire.
 Abeille domestique avec du pollen dans ses corbeilles Crédit Photo Mon Petit Pot de Miel
 Abeille domestique avec du pollen dans ses corbeilles - Crédit Photo : Mon Petit Pot de Miel
 
Maintenant que vous savez comment reconnaître un faux-bourdon d’un vrai bourdon, différencier un faux bourdon d’une abeille ouvrière, vous allez me dire : « Mais, il sert à quoi dans la ruche ce faux bourdon qui ne butine pas, qui ne pique pas et qui est, limite en surcharge pondérale ? »
 
 
On vous propose dans un prochain article de vous révéler le rôle et les responsabilités du faux bourdon au sein de la ruche des abeilles Apis Mellifera.
A suivre…
 
Miellement vôtre
Toute l’équipe de MPPM
0 commentaire
Aucun commentaire
Ajouter votre commentaire
Nom  
E-mail  
Commentaire  
 
Saisissez ce code