Le miel dans les religions

par Administrateur le 04 janv. 2017 à 17h18
 
L'un de nos pollinisateurs majeurs, l'abeille, est apparu sur Terre entre 80 à 100 millions d'années. Depuis la nuit des temps, l'abeille a été respectée et vénérée pour son rôle envers la Nature, mais également pour sa production de miel.
 
Connu pour ses bienfaits depuis les civilisations antiques jusqu'à nos jours, le miel est considéré comme un symbole important dans de nombreuses cultures et religions. Aussi, nous vous proposons un tour rapide, avec beaucoup d'humilité et de respect, de la présence du miel dans les Textes Fondamentaux et Sacrés.
 

LE MIEL DANS L'ANTIQUITÉ  

Certaines civilisations ont fait du miel le Nectar des Dieux, une nourriture sacrée, source de douceur, de tonus et de longévité. Les Égyptiens, qui furent les premiers à mettre en place une apiculture organisée, utilisaient le miel pour prendre soin de leur peau et pour embaumer leurs morts. L'abeille fut également le symbole de la basse Egypte. D'ailleurs le hiéroglyphe ABEILLE était le même que celui de PHARAON, sous l'ère de Ptolémée.
 
 
 
Les Sumériens et les Babyloniens utilisaient le miel et le lait dans leurs rituels religieux.  Les Grecs associé le miel à des prophéties, indépendamment du fait, de l'utiliser comme médicament pour guérir des fièvres et des plaies.
 
Dans la Grèce antique, Hippocrate (médecin, philosophe et plus si affinités...460-370 avant JC) écrivait : "Le vin et le miel sont merveilleusement appropriés à l'homme si en santé comme en maladie, on les administre avec propos et juste mesure, suivant la constitution individuelle". Bref, tout est une question de modération...
 
 

LE MIEL DANS L'ANCIEN & LE NOUVEAU TESTAMENT 

 
D'après la Bible, le miel possède une très grande valeur médicinale. Il est considéré comme un remède de guérison pour de nombreuses maladies en plus d'être reconnu comme un aliment à forte valeur nutritionnelle. 
 
De nombreux versets de la Bible associent le miel au lait. Chez les Hébreux, qui ont connu le miel en Egypte, le lait et le miel désignent la Terre Promise. Ils sont tous les deux un don de Dieu pour le bonheur de l'Homme. 
 
L'utilisation métaphorique du miel dans la Bible est considérable : par exemple, la parole de Dieu est comparée au Miel : " Les jugements de  Dieu sont vrais.... plus doux que le miel...". Plus étonnant, le miel est aussi considéré comme un symbole de la séduction et du charme dans d'autres versets : "Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée ;il y a sous ta langue du miel et du lait". 
 
 
 
La Bible interdit le miel comme offrande au Temple mais le considère comme un sommet du raffinement. Le miel désigne dans les coutumes des Hébreux une richesse naturelle et un don divin qu'il faut épargner pour une utilisation future.
 
Depuis le 7ème siècle , le miel est associé à la fête de Rosh Hashanah (Nouvel an Juif) pour une année douce et un rappel de la Terre Promise "où coule le miel et le lait".
 
 

LE MIEL DANS L'ISLAM

 
 
Le miel est considéré comme un des aliments majeurs et bénéfiques pour la santé des hommes par le Coran.  Le Saint Livre cite à plusieurs reprises cet aliment prodigieux que Dieu a accordé aux Hommes. 
 
Ainsi dans le Coran, nous trouvons une sourate (chapitre) qui est nommée "Les Abeilles" et on peut y lire les versets suivants :
" [68] Ton Seigneur a inspiré aux abeilles : «Prenez des demeures dans les montagnes, dans les arbres et dans les treillages que les hommes érigent. [69] Butinez ensuite de toutes les fleurs et suivez en toute humilité les voies de votre Seigneur !» De leur abdomen est sécrétée une liqueur de diverses couleurs et aux effets salutaires pour les hommes . N’y a-t-il pas là encore un signe pour des gens qui réfléchissent ?"
 
 
 
On retrouve également le miel cité de nombreuses fois au sein des hadîths (NB : le hadîth est une communication orale du prophète de l'islam Mahomet et, par extension, un recueil qui comprend l'ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles de Mahomet et de ses compagnons). Certains hadîths témoignent de l'efficacité du miel pour guérir les maux de ventres (diarrhée, ulcère, problèmes d'estomac...) et de citer :"Deux guérisons existent et sont mentionnés dans le Coran : le Saint Coran et le Miel".
 
 
 
Depuis la nuit des temps, le miel fait partie de notre alimentation et a été reçu comme une manne par les Hommes. A des époques où il n'y avait pas de molécules pour nous soigner de nos maux, le miel était le produit miracle. De nos jours, on redécouvre les vertus curatives et apaisantes de ce produit. Le miel est antiseptique, il améliore la cicatrisation, il peut traiter certaines pathologies du systèmes respiratoires etc...
 
Au-delà, d'être un très bon aliment aux mille vertus, le miel est symbole de fête : nouvel An, mariage, fabrication de gâteaux, anniversaire, fête de naissance etc.... Alors,
 
dites-le avec du Miel sous toutes ses variétés : miel d'acacia, miel de châtaignier, miel de lavande ou miel d'acacia & or !
 
 
 
Bonne lecture
Toute l'équipe de Mon Petit Pot de Miel.
 
 
 
 
Sources :
- Les cahiers de l'Islam
- Harissa.com
- Le Coran
- La Bible
- Crédits photo : Fotolia 
 
 
 
 
 
 
0 commentaire
Aucun commentaire
Ajouter votre commentaire
Nom  
E-mail  
Commentaire  
 
Saisissez ce code